BILAN PREPARATION DU MONDIAL / Les «Lions» en chiffres et en lettres

BILAN PREPARATION DU MONDIAL
Les «Lions» en chiffres et en lettres

Pour être prêts, les «Lions» ont disputé trois matches amicaux après la publication de la liste des 23 devant prendre part à la prochaine Coupe du monde. Si le staff technique des «Lions» a sauté sur l’occasion de ces rencontres pour peaufiner des stratégies et consolider des acquis, certains joueurs en ont profité pour s’affirmer et changer leurs statuts dans la «Tanière». Pendant ce temps, d’autres «Lions» ont dégringolé et devraient subir les conséquences en Russie. Footplus est revenu avec des chiffres sur le bilan des trois matches amicaux

LES JOUEURS
Sané, Alfred, Niang et Sarr, un quatuor gagnant

Au moment de rejoindre le regroupement des «Lions» en vue de la préparation de la Coupe du monde, Salif Sané, Ismaila Sarr, Mbaye Niang et Alfred Ndiaye rasaient les murs. Mais ils peuvent bomber le torse en foulant le sol russe. Tellement ils se sont affirmés lors des matches amicaux qu’il sera difficile de les sortir du onze de Cissé.
Ayant profité de la convalescence de Kara Mbodj, Salif Sané n’a pas laissé l’occasion lui filer entre le nez et la barbe. Très rapidement, il s’est imposé comme étant la seule alternative pour pallier l’absence du vice-capitaine de l’équipe nationale. Et tout porte à croire qu’il sera aligné aux côtés de Koulibaly pour barrer la route à Lewandowski et sa bande le 19 juin prochain. Ayant été utilisé dans tous les trois matches dont deux comme titulaire, Sané a engrangé 225 mn de bonheur qui pourraient changer sa vie dans la «Tanière» qu’il fréquente depuis le 08 juin 2013 lors du match Angola – Sénégal (1-1).
Alfred Ndiaye est un habitué de la «Tanière». Depuis sa première sélection le 14 juin 2013 contre la Zambie (1-1), il est difficile de voir une liste publiée sans son nom dedans. Seulement, il s’est toujours contenté d’un rôle de dépanneur. Sauf qu’il pourrait être un élément plus «considéré» dans la «Tanière». Et même si rien n’indique qu’il sera titulaire dans un milieu où le duo Gana – Kouyaté règne en maître, il sera sans nul doute le 12e homme de Cissé. Un statut qu’il héritera de Cheikh Ndoye. Présent lors des trois matches amicaux, Alfred Ndiaye est le joueur le plus utilisé des 22 ayant pris part aux trois rencontres de préparation. Avec 226 mn, il a la confiance en bandoulière au moment de rejoindre la Russie.
Mbaye Niang est aussi gagnant dans ces matches amicaux. Tantôt en pointe, parfois en soutien d’attaque, il a été utilisé lors des trois matches pendant 216 mn sur 270. Ce qui laisse croire que le staff technique semble profiter de sa polyvalence pour l’animation offensive. Une aubaine pour Mbaye Niang qui n’aura besoin que de s’affirmer pour être un sérieux candidat aux buteurs qui se battent pour être le patron de l’attaque à la fin de la Coupe du monde quand les cartes seront redistribuées avec la reconfiguration de l’attaque qui s’imposerait.
Ismaila Sarr a aussi gagné des points dans la concurrence. Aligné comme titulaire lors des trois matches, Sarr a montré à Cissé que son profil de dynamiteur des défenses est différent du style de provocateur de Sadio Mané et Keita Baldé. Sa pointe de vitesse sera un atout de taille dans l’animation offensive des «Lions» surtout en phase de contre-attaque. Sans compter que son but inscrit contre la Croatie ne ferait que consolider tout le bien qu’on pense de lui. Sans doute, l’un des couloirs lui appartiendra au moment de démarrer le Mondial. A lui d’en faire sa chasse gardée face à la concurrence.
Khadim Ndiaye pourrait aussi s’inscrire dans ce lot des joueurs ayant gagné dans ces préparations pour le Mondial. Sur les trois matches, Khadim Ndiaye a assuré les deux rencontres sans prendre de buts contrairement à Diallo qui a disputé un match et encaissé 2 buts. De telles statistiques devraient le pousser à prétendre avec légitimité le poste de numéro 1. Cependant, si certains ont engrangé des points importants avant de rallier Russie, d’autres en ont perdu sur la route du Mondial. C’est le cas de Kara Mbodj blessé et mis de côté avec seulement 8 mn disputées. Keita Baldé non plus n’a pu renverser la tendance. Ainsi que Saliou Ciss

LE JEU
Ça varie entre le 4-2-3-1 et le 4-4-2

C’est vrai que c’est l’animation et non le système qui est important. Mais il reste qu’un système permet toujours de situer tactiquement une équipe. Et si Aliou Cissé a longtemps fait évoluer son équipe dans un 4-3-3, tout porte à croire que ce système de jeu est rangé dans les oubliettes. En tout cas pour le moment. Il a plutôt peaufiné le 4-2-3-1 qui se mue très souvent en 4-4-2 ou en 4-5-1 en phase défensive. Des formules dans laquelle, il a préparé ses joueurs pendant les trois matches disputés avant de rallier la Russie. Et même s’il y a encore des choses à revoir, le contenu du match contre la Croatie devrait pousser Aliou Cissé et son staff à mourir dans leurs idées de faire évoluer les «Lions» dans un système différent que le 4-3-3.

TEMPS DE JEU DES LIONS LORS DES MATCHES AMICAUX

Alfred Ndiaye 226mn/3 matches 3 titularisations
Salif Sané 225mn/3 2T
Kalidou Koulibaly 217mn/3 3T
Mbaye Niang 216mn/3 3T
Ismaila Sarr 202mn/3 3T
Khadim Ndiaye 180mn/2 2T
Moussa Wagué 180mn/2 2T
Youssouf Sabaly 180mn/2 2T
Sadio Mané 172mn/2 2T
Gana Guèye 160mn/3 2T
Diafra Sakho 156mn/3 2T
Cheikhou Kouyaté 153mn/2 1T
Lamine Gassama 135 mn/ 2 1T
Moussa Konaté 117mn/2 1T
Pape Alioune Ndiaye 105mn/3 0T
Saliou Ciss 90 mn/1 1T
Abdoulaye Diallo 90mn/1 1T
Keita Baldé 89mn/3 1T
Mame Biram Diouf 69mn/3 0T
Cheikh Ndoye 31 mn/3 0T
Kara Mbodj 08 mn/1 0T
Moussa Sow 04mn/1 0T

Non utilisé : Alfred Gomis.
Buts (3) : Ismaila Sarr, Moussa Konaté et Kim Shinwood (csc)