MBAYE NIANG / Bilan du premier anniversaire en équipe nationale

MBAYE NIANG (UN AN EN EQUIPE NATIONALE)
Encore, peut mieux faire !

Il aurait pu aujourd’hui étrenner ses 50 sélections en équipe nationale du Sénégal. Si Mbaye Niang avait répondu présent à la convocation d’Amara Traoré lors du match amical Sénégal – Maroc (0-2, le 10 aout 2011), il aurait aujourd’hui trainé dans la «Tanière» avec son maillot de doyen du groupe. Mais la convocation n’avait pas connu de suite favorable. Pour l’entourage du joueur, c’est le Sénégal qui a mis du temps dans les démarches administratives, alors que d’autres estiment que Mbaye Niang a tout simplement hésité. Il était encore joueur de Caen et n’avait pas encore totalement perdu ses espoirs d’être sélectionné en équipe de France. Cependant depuis l’année dernière, c’est une vieille histoire. Puisque Niang convaincu par Aliou Cissé après qu’il a vu le maillot bleu lui filer sous le nez, a fait son baptême du feu avec les «Lions» le 7 octobre 2017 à l’occasion du match Cap-Vert – Sénégal (0-2). Il avait pris la place de Pape Alioune Ndiaye et laissé de très bonnes impressions sur la pelouse capverdienne. C’est ce qui lui a valu même une place de titulaire à la rencontre suivante un mois après et plus tard un statut d’indiscutable dans l’équipe d’Aliou Cissé. Cependant, malgré sa rapide intégration dans la «Tanière», Mbaye Niang peut et doit encore mieux faire. Utilisé dans pratiquement tous les secteurs de l’attaque, l’actuel pensionnaire de Rennes n’a marqué que…2 buts alors qu’il a disputé 11 matches sous le maillot des «Lions» dont 9 comme titulaire pour 729 mn jouées. Une bonne moyenne certes de presque 67 mn par match disputé mais qui n’a eu aucun incident positif sur ses buts. Et après un an passé en équipe nationale, le buteur rennais n’aura marqué que deux buts en 10 matches. But inscrit contre la Pologne à la 60e mn lors du Mondial 2018. Une moyenne très faible d’un but tous les 5 matches. Du coup un sursaut d’orgueil s’impose. Car même s’il a plus évolué comme excentré ou attaquant de soutien qu’au niveau de la pointe, son talent de buteur devait lui permettre de rehausser ses performances. Et s’il désire symboliser la relève dans l’attaque des «Lions» après la mise à l’écart de Mame Biram Diouf en plus de la retraite déclarée de Moussa Sow, Mbaye Niang doit encore mieux faire. Et s’il a marqué samedi dernier pour fêter son anniversaire dans la «Tanière», Mbaye Niang ne doit plus lever le pied pour un nouveau départ en équipe nationale.